Lorsqu’un risque assuré se concrétise, il est obligatoire de faire une déclaration de sinistre auprès de sa compagnie d’assurance pour bénéficier d’une indemnisation. Cette déclaration peut être faite de différente manière : par lettre recommandée, au téléphone ou encore en ligne. Dans cet article, nous nous pencherons plus pour cette troisième option. Découvrez alors comment déclarer votre sinistre en ligne en trois étapes.

La première étape : la sélection de la nature du sinistre

Sur votre interface en ligne, via le site de votre compagnie d’assurance, vous devez d’abord sélectionner le type de sinistre auquel vous avez affaire pour commencer votre déclaration. Cette interface est différente selon les compagnies et la nature des sinistres également. Vous devez seulement choisir l’état de catastrophe naturelle qui correspond à votre situation : inondation, sécheresse, vol, incendie, … Vous pouvez également déclarer vos sinistres automobiles tels que les accidents, les vandalismes et les bris de glace en ligne. Une liste des catastrophes est aussi disponible sur le site www.catastrophe-naturelle.fr pour vous aider. Les avantages de la déclaration en ligne, c’est qu’elle est très facile et qu’elle peut être faite à tout moment, 24h/24. Le formulaire de déclaration en ligne vous guide tout au long des étapes. D’ailleurs, un service de chat en direct est généralement proposé. Sinon, vous pouvez toujours contacter votre agence directement et faire votre déclaration avec l’aide d’un personnel de l’agence, toujours en ligne. Vous pouvez toujours reprendre votre déclaration si vous faites une erreur.

La seconde étape : la description du sinistre

La description du sinistre doit être la plus précise et la plus complète possible. Vous devez indiquer le lieu, la date, l’heure et les circonstances du sinistre. Vous devez également faire un état des lieux, approximatif ou pas, des dommages. A cette étape, vous pouvez déjà envoyer tous les documents et toutes les données que vous jugez importants, surtout ceux qui peuvent justifier le sinistre. Ces documents seront toujours demandés par votre compagnie d’assurance, alors autant les envoyer de suite. Il est tout à fait possible d’envoyer la version numérique de ces documents en ligne. C’est d’ailleurs plus facile et plus rapide dans le traitement de votre dossier. Si vous oubliez un élément ou si d’autres documents peuvent s’y ajouter, vous pouvez toujours reprendre votre déclaration dans les 10 jours après son ouverture en ligne. Vous pouvez envoyer des factures, des photos, des documents officiels et tout ce qui peut servir de justificatifs. Vous pouvez également faire appel à un expert pour évaluer l’état des dommages et joindre ce rapport d’expertise technique à votre déclaration de sinistre en ligne. Veillez toutefois à ne pas dépasser le délai légal de 10 jours après le sinistre pour le déclarer. Ce délai vaut également pour une déclaration en ligne, c’est une des principales conditions pour se faire indemniser.

La troisième étape : prise de rendez-vous avec votre agence

La déclaration en ligne sert d’amorçage pour votre dossier d’assurance risque de catastrophe naturelle. Vous devez néanmoins toujours aller voir votre assurance. La troisième étape d’une déclaration en ligne consiste donc à choisir un créneau horaire de disponibilité pour vous rendre auprès d’une agence afin de discuter de vos indemnisations. Votre compagnie peut demander l’intervention d’un autre expert pour déterminer le montant des dégâts afin de fixer votre indemnisation. Sachez qu’il existe des garanties d’assurance de catastrophe naturelle qui assurent le relogement en 24H en cas d’inhabitabilité de votre maison. Selon la garantie assurance souscrite, vous pouvez être relogé le jour même suivant votre déclaration de sinistre en ligne. Sachez également qu’il vous est possible de suivre en direct les séries de validations et le parcours de votre dossier via la plateforme en ligne de votre compagnie d’assurance. En effet, l’avantage de faire une déclaration de sinistre en ligne est de bénéficier d’un accompagnement et d’un suivi en direct. Une gestionnaire se tiendra à votre disposition après validation de votre dossier sur les démarches prochaines à entreprendre. Vous pouvez ainsi suivre étape par étape, le trajet de votre dossier jusqu’à son dénouement final.