De tout temps, les Instituts d’Etudes Politiques (IEP) parmi lesquels Sciences Po ont fait rêver.
Y’a t-il plus puissant qu’un membre du gouvernement ? Y’a plus imposant qu’un insigne criant « Ministre de la République » ?
Peu de carrières sont aussi réjouissantes que celles de Science Po. Mais voilà, avant de bénéficier de tous ces avantages, il faut d’abord être admis dans une IEP. Grâce à cet article, vous saurez ce qu’il convient de faire.

Être un lycéen brillant

Avec un taux de succès oscillant entre 8 et 13%, autant ne pas se voiler la face : n’entre pas à Sciences Po qui veut, mais qui le peut.
Chaque année, ils sont plus de 20 000 à tenter leur chance. Être un lycéen moyen ne suffit pas pour entrer en IEP. Il est nécessaire d’avoir fait preuve d’excellence dans son parcours académique et de leadership dans sa communauté.
En effet, les activités extra-scolaires et l’engagement associatif sont des facteurs qui séduisent toujours les membres du jury. A Sciences Po, les futurs dirigeants de la nation sont formés. Avoir fait preuve d’initiative dans le passé est donc un atout crucial.

S’inscrire aux concours

L’hexagone national compte 10 IEP, dont seuls 7 sont accessibles par le biais d’un concours commun. C’est à donc à 4 examens que l’étudiant devra s’inscrire.
Afin de permettre aux candidats de composer à tête reposée, les examens s’étalent de février à mais. C’est une opportunité en or pour se mettre au-niveau de ces écoles très sélectives.

Suivre des cours préparatoires

Cette étape n’est pas obligatoire, mais fortement recommandée.
A chaque admission, se trouvent dans les rangs des heureux élus des candidats n’ayant pas eu recours à une école préparatoire. Toutefois, il convient de rappeler que selon un directeur d’IEP ayant préféré garder l’anonymat, près de 90% des admis sont passés par de telles structures.
Aujourd’hui disponibles en ligne ou en présentiel, appartenant au domaine public ou à des particuliers, l’efficacité de ces écoles n’est plus à prouver. Pour un étudiant motivé, choisir la meilleure école de préparation à Sciences Po est un acte déterminant pour son futur.

Avoir recours à la procédure internationale

Plus accessible que la voie d’admission classique, la procédure internationale est ouverte à ceux disposant d’un bac français obtenu à l’étranger, d’un diplôme étranger obtenu hors frontières ou en France.
Alors qu’un concours classique de Sciences Po est constitué de trois épreuves (histoire, langue, épreuve facultative), d’une étude de dossier et d’un entretien à l’oral, celui de la procédure internationale associe une étude de dossier à un commentaire de texte oral.
Si vous avez la chance de remplir les critères d’admission, recourir à cette voie est un moyen d’augmenter considérablement vos chances.

Que faire si vous avez obtenu le Baccalauréat l’année précédente ?

Le concours d’admission à Sciences Po se fait sous réserve du Baccalauréat. En d’autres termes, vous devez passer les examens alors que vous êtes encore élève en classe de Terminale.
Si tel n’est plus le cas, il est toujours possible d’obtenir une dérogation à condition que vous ayez obtenu votre diplôme l’année précédente et que vous ne soyez pas régulièrement inscrit dans une université.
Très utile pour ceux qui ont décidé de prendre une année sabbatique afin de travailler, voyager ou se découvrir.