Voulez-vous faire de l’optimisation fiscale, aimeriez-vous faciliter vos transactions ou créez  votre société offshore ? Comme toute création d’entreprise, il y a toujours une démarche à suivre si vous voulez créer une société offshore. Comme il s’agit d’une entreprise enregistrée à l’étranger, il faut noter que les instructions peuvent changer d’un pays à un autre. Par contre, la démarche peut être toujours la même. Voici donc les grandes lignes pour la création d’une société offshore.

Le choix du pays et l’échelle d’anonymat

Créer une société offshore est le meilleur moyen pour échapper à vos soucis fiscaux. En effet, une société offshore est une entreprise enregistrée dans un pays où le propriétaire n’est pas résident. Ici, le but est de déclarer le bénéfice dans un paradis fiscal autrement dit dans un territoire où il y a peu ou pas d’impôt. La création d’une société offshore permet aussi à l’entreprise de s’échapper à une réglementation qu’elle ne peut pas faire dans son pays. Ainsi, si vous voulez créer une entreprise offshore, il faut bien s’informer et bien choisir le pays, car chacun a ses avantages fiscaux et le degré d’anonymat n’est pas le même. Il faut faire attention aussi sur le choix du pays, car il y a ceux qui figurent dans la liste noire des paradis fiscaux. Il est à noter aussi que certains pays ont une meilleure réputation que d’autres, car à chaque type d’activité convient un pays qui offre des occasions intéressantes. Il est ainsi primordial de faire une étude de marché avant de se lancer dans ce domaine. Cliquez ici si vous avez besoin d’aide pour créer votre société offshore.   

Le choix du fournisseur de services d’entreprise

Pour créer une société à l’étranger, vous pouvez entamer vous-même la démarche, mais vous pouvez faire appel aussi à un fournisseur de services d’entreprise. Pour ne pas faire de faussetés, il serait mieux de s’adresser à un expert du territoire dans lequel vous voulez créer une société. Quand vous choisissez votre fournisseur, il faut faire attention à l’arnaque, particulièrement sur internet. De nos jours, les arnaques sont de plus en plus nombreuses. Dans n’importe quel secteur, il y a toujours de la duperie. Soyez plus soucieux si vous utilisez de l’internet pour trouver le prestataire qui traitera vos démarches, assurez- vous que celui-ci est un prestataire crédible. En effet, il est sûr que le fournisseur de service d’entreprise connaît parfaitement les règles fiscales dans le pays. De plus, avec un prestataire, vous ne serez pas obligé de vous déplacer durant la période de la réalisation des contrats de création. La durée de traitement du dossier est minime. Généralement, la durée pour une création d’une société offshore est de trois (3) jours en moyenne. Mais cela varie selon les États. À l’issu de cette période, vous obtiendrez un certificat d’immatriculation et d’autres documents officiels qui vous agréent de vous jeter sur le marché.

Les dossiers administratifs

Quand vous créez une société offshore, le premier dossier administratif obligatoire est celui de la banque. Toute société offshore est tenue d’avoir un compte offshore. Selon le pays, la démarche de cette étape peut être différente. C’est la raison pour laquelle, il serait préférable de se faire guider par un fournisseur de services d’entreprise local. En cas de blocage, celui-ci verra certainement une solution à vous offrir afin que vous puissiez ouvrir un compte offshore sans le moindre obstacle. À part le dossier de la banque, il y a aussi des documents qui vous seront demandés dans le cadre de l’immatriculation de votre société:  une copie légalisée de votre carte d’identité nationale ou de votre passeport, cette dernière doit être en cours de validité ; une copie légalisée de votre certificat de résidence; les informations sur l’identifié du directeur et des actionnaires ; aussi une précision du montant du capital. Ces documents sont les plus courants, mais cela peut changer selon le paradis fiscal de votre choix. Il y a certainement des avantages au recours à des paradis fiscaux. Cependant, vous devez être prudent si vous choisissez de créer une entreprise offshore. En effet, les pays dont les résidents recourent aux paradis fiscaux saisissent actuellement davantage de mesures pour les forcer à se conformer aux exigences fiscales locales. Vous seriez soumis à des cas d’évasion fiscale et à de lourdes sanctions légales.