Un contrat d’assurance vie consiste à satisfaire nombreux objectifs. Ce type de placement est avantageux, mais il faut faire très attention avant de vous y souscrire. Découvrez dans cet article les points essentiels à prendre en considération au préalable.

Les différents frais prélevés par les assureurs

Les frais soustraits sur le compte des assurés varient selon les prestataires d’assurance. Selon Hedios, le taux de ces coûts est déterminé en fonction des contrats. Notez que plusieurs types de frais peuvent être prélevés. Il y a notamment les frais d’entrée. Ces derniers concernent le pourcentage des frais déduits à chaque versement. Auparavant, le taux s’élevait jusqu’à 5%. Mais actuellement, il y a eu des révisions sur le taux. Raison pour laquelle, le pourcentage des frais est compris entre 0% à 3% environ. En effet, si vous faites un versement de 1000 euros sur un éventuel contrat, le montant investi peut être différent. Pour un taux de 3% par exemple, la somme est approximativement devenue 970 euros. Dans le cas où le taux est 0%, le montant initial reste le même, 1000 euros. Par ailleurs, des frais de rachat peuvent aussi être prélevés sur les contrats. Certes, le prélèvement de ce type de frais ne se présente pas assez souvent. Il s’agit d’une sorte de pénalité en cas de violation de l’échéance de détention minimale. Les frais de rachat concernent uniquement les supports spécifiques, tels que SCPI et trackers. Outre cela, il est aussi possible de prélever des frais de gestion. Sachez que ces frais s’élèvent à partir de 0,35% à 1%. Ils sont particulièrement déduits sur les fonds en euros. Les frais de gestion doivent être insérés dans le résultat net. Ceci est communiqué régulièrement par les assureurs.

Les performances du capital en euros

Afin de dénicher le contrat d’assurance vie qui vous convient, bien se renseigner sur les performances du capital en euros s’avère une étape essentielle. Ce critère vous aide à bien comprendre les différences des performances au cours des années. Pour l’année 2017, par exemple, plusieurs contrats ont connu des performances en dessous de 1%. Alors que d’autres arrivent à aller au-delà de 3%. Cet écart se traduit par la constitution des fonds les plus rentables. Nombreux sites, notamment hedios, proposent de nombreux conseils pour initier les assurés sur les performances du capital. Avant, les capitaux dépendaient des diverses obligations. Actuellement, les assureurs ont adopté d’autres formules. Il est possible d’intégrer les rendements dans une part d’actions ou encore d’immobilier. C’est pourquoi il y a des fonds en euros immobiliers et des fonds en euros dynamiques. Toutefois, il faut faire attention. Il est à souligner que seuls les épargnants pouvant accéder aux fonds en euros les plus rentables. Pour les toucher, ils doivent approuver une part considérable d’unités de compte au niveau de leur accord.

Les supports en unités de compte

Pour choisir un contrat d’assurance de vie, il est important de savoir la qualité et le nombre des supports en unités de compte. D’après hedios avis, ces éléments permettent de mieux dénicher la meilleure offre. En matière de supports en unités de compte, plus le nombre augmente, plus la capacité de diversification sera élevée. Dans un investissement, la diversification aide à diminuer les éventuels risques. Ainsi, faites en sorte que votre contrat vous offre ce privilège. Il est à savoir que cet élément est primordial au niveau des actifs. Cela implique la croissance des écarts de performances. Par exemple, si vous investissez dans des actions en France, les fonds vont atteindre des performances plus de 10% par an. Cette montée va développer au cours des 8 années qui suivent votre investissement. Alors que les performances passées n’ont connu que 2% de plus. Notez que les performances antécédentes ne prédisent pas celles de l’avenir. C’est pourquoi il s’avère difficile de déterminer le rendement futur d’un fonds. De même, pour un fonds ayant obtenu une rentabilité élevée, n’aura pas un tel succès dans les années futures.

Les diverses options de prévoyance ou de gestion

Les bénéficiaires d’une assurance vie peuvent choisir comment gérer leur contrat. Ils peuvent recourir à des professionnels, comme hedios patrimoine, pour avoir des conseils concernant cette décision. Plus encore, les titulaires peuvent mandater une entreprise de gestion. Pour ce faire, il est nécessaire d’établir un mandat de gestion. Ce document doit être signé par les deux parties. Il est également possible de ne pas faire appel à ces professionnels. Cela permet d’économiser sur le coût de leur prestation. Vous pouvez en effet gérer votre propre contrat. Par ailleurs, il est à souligner que plusieurs options de prévoyance s’activent en cas de décès du titulaire du contrat.  Cette prérogative est proposée par certains contrats. En principe, les options de prévoyance consistent à préserver le fonds investi en unités de compte. Parmi ces options, il y a la garantie « plancher ». Cette dernière offre le droit au bénéficiaire de percevoir le fonds égal au montant net des frais versé. Outre cela, la garantie « cliquet » peut être présentée dans les contrats. Cet effet garantit à ce que les bénéficiaires de l’assuré recevront le montant égal à la plus haute somme de l’épargne sur le contrat. Il faut tout de même préciser que, opter pour une prévoyance peut provoquer des coûts supplémentaires.