De nos jours, beaucoup de particuliers décident d’investir dans l’immobilier locatif afin de défiscaliser une partie de leurs revenues et ainsi payer moins d’impôts. Pour information, la défiscalisation immobilière consiste à utiliser ses moyens financiers pour concentrer son investissement locatif sur les domaines prioritaires ou le logement en particulier. Il existe de nombreux dispositifs de défiscalisation qui permettent de réduire ses impôts. Ceux-ci possèdent leur propre avantage et notamment leur limite. Il est donc très important de choisir le type de dispositif qui vous permet d’aboutir à un investissement immobilier locatif rentable et qui répond le plus à vos attentes.

La loi Pinel, le dispositif le plus prisé pour réduire ses impôts 

La loi Pinel permet un investissement locatif porté sur un bien immobilier neuf. Cette acquisition et la location du logement durent pendant 6, 9 ou 12 ans. Cela permet au contribuable de gagner 12 %, 18 % ou 21 % du prix de revient du bien sur la durée de la mise en location. C’est-à-dire 2 % par an jusqu’à 9 ans et 1 % supplémentaire par an, jusqu’à 12 ans. Cette loi de défiscalisation immobilière est très bénéfique. En effet, si l’appartement doit payer un impôt de 200 000 €, le proprio économisera 4000 € par an et cela pendant 9 ans. La loi Pinel offre ainsi une économie d’impôt dans l’ordre de 2000 € par an. Néanmoins, certaines conditions doivent être impérativement respectées. Par exemple, l’immobilier doit se trouver dans des zones géographiques éligibles au dispositif ou bien dans les grandes villes où règne la sécurité.

La Loi Pinel Outre-mer

La loi Pinel Outre-mer fonctionne comme la loi Pinel. Cependant, le bien immobilier doit évidemment se trouver sur un DOM ou département d’outre-mer. L’avantage fiscal se trouve à 23 %, 29 % ou 32 % du prix de revient dépendant de la mise en location. À titre de référence, un local de 200 000 € propose une réduction d’impôts immobilier de 6 444 €/ans. Ce qui fait que les investissements outre-mer sont plus bénéfiques. En effet, elles apportent une réduction de 10 000 €/an sur les impôts. En un mot, il s’agit d’un dispositif par excellence qui permet de reduire ses impots.

Comment réussir sa défiscalisation ?

Comme nous le savons, le but ultime de la défiscalisation consiste à payer moins d impôts. Pour cela, elle doit par-dessus tout apporter des bénéfices au contribuable et à son patrimoine. Comme tout projet, celui-ci est considéré comme réussi s’il offre plus de bénéfices que prévu. En effet, la défiscalisation est fructueuse si celle-ci engendre plus d’avantages que ceux d’un investissement non défiscalisé. Il est aussi nécessaire de vérifier la qualité du dispositif de réduction fiscale en question. Pour ce faire, vous devez d’abord analyser la qualité de l’investissement, ainsi que les divers avantages fiscaux que chaque dispositif vous propose. À part cela, n’oubliez pas également que l’investissement immobilier doit s’adapter à votre situation fiscale. Cela permet de prévenir les impacts financiers qui peuvent bel et bien aller au-delà de vos limites.