Les enfants ont des droits spécifiques qu’il faut respecter. De nombreuses organisations à but non lucratif, associations, organismes non gouvernementaux se donnent comme but de promouvoir ces droits. Pour cela, ils organisent des actions communautaires, des plaidoyers et des sensibilisations de toutes sortes. Sont considérés comme enfants tout être humain de sexe confondus en dessous de 18 ans. Il existe une collectif de famille qui lutte pour chaque droit.

 Droit à des soins

Les enfants sont plus vulnérables que les adultes et c’est aussi valable sur la santé. En effet, les enfants sont plus sujet à des maladies. Une étude a montré que de nombreux enfants ont succombé à des maladies qui auraient pu être traitées voir même éviter. Chaque enfant devrait bénéficier de soins à la fois abordables et de qualité pour diminuer ce taux de mortalité. Le site www.collectifpourlafamille.fr est un site spécialisé pour les droits fondamentaux des enfants. Les soins dans les établissement prévus à cet effet ne suffisent pas. L’alimentation joue aussi un rôle primordial afin de garantir la santé de l’enfant. L’enfant est plus exposé à la mort quand il est atteint de sous-nutrition. De ce fait, l’enfant a droit à un aliment équilibré et répondant à ses besoins en matière de développement.

Droit à l’amour

Les enfants ont le droit d’être aimés. Le fait est que l’enfant se sente aimé participe grandement à son développement et à son épanouissement. C’est à travers l’amour qu’il reçoit dans son foyer qu’il apprend à aimer autrui. Il a aussi le droit d’avoir une famille et d’être entouré. Des couples choisissent de confier leur progéniture à un centre d’acceuil. Ces centres essayent alors de les placer dans des foyers d’accueil pour qu’ils puissent goûter au plaisir d’avoir une famille et d’être aimé. Les chances de survie des enfants en manque d’amour son faible. Effectivement, ces enfants tendent à devenir délinquants et meurent pour cause de violence. D’autres sont plus enclin à se suicider. Afin de remédier à cette situation, de nombreux organismes luttent pour la réinsertion des enfants dans des familles d’accueil (dont la plupart sont des couples stériles désirant avoir des enfants). Un professionnel qualifié est alors mobilisé  afin d’évaluer les conditions de vie des enfants dans ces foyers. La garde de l’enfant pourra être retirée en cas de non satisfaction à certaines règles préétablies.

Droit à l’éducation

L’éducation des enfants est le principal conditions de développement d’un pays. Toutefois, dans le monde, des centaines de millions d’enfants ne sont pas scolarisés bien qu’ils sont en âge d’aller en école primaire et en école secondaire. Les enfants doivent disposer de connaissances et de compétences qui leur seront utile à l’âge adulte.

La convention internationale des droits de l’enfant contient au total 54 articles. Ces droits ont été établis étant donné que les enfants sont plus vulnérables que les adultes et méritent donc une attention particulière. Faire respecter ces droits constituent alors un défi d’envergure sur le plan national et international pour tout les acteurs liés à cette cause.