Vous vous demandez sûrement comment font les sites marchands pour enrichir, actualiser et gérer les informations de centaines de produits inscrits à leur catalogue ? Derrière cette réactivité se cache généralement une solution logicielle de gestion de produit : le Product Information Management (PIM). Le principe d’une solution PIM : centraliser l’information produit issue de départements voire de pays différents, puis la rendre accessible par toutes les équipes, à commencer par celles de la relation client. Il peut s’agir des quantités en stock, des coloris, dimensions, coût unitaire, …
Malgré un investissement conséquent, une solution PIM a clairement des retombées importantes. Explications.

Qu’est-ce qu’une solution de Product Information Management ?

On parle de Gestion de l’Information Produit (GIP) ou de Product Information Management (PIM) pour désigner un même type de solution logicielle. En remontant dans le temps, les premiers du genre ont été utilisés par les sous-traitants en composant pour l’industrie aérospatiale à l’aube des années 2000. Ils leur permettaient de gérer avec précision la multitude de sous-composants en cours d’assemblage, en assurant une traçabilité conforme aux cahiers des charges de leurs clients.

Plus tard, les progiciels PIM ont retenu l’attention des consultants pour les pure players du e-commerce et les sociétés manufacturières.

Avant l’avènement du PIM, les informations allaient de logiciels en logiciels, en vases communicants. Par exemple, les quantités et caractéristiques des stocks réels dans des fiches Excel ; les stocks théoriques dans le logiciel de vente & gestion commerciale ; le rapprochement entre les deux intervenant trop tard pour un réapprovisionnement à temps. Idem pour les erreurs d’assemblage de composants industriels.

Les progiciels PIM permettent de centraliser l’information produite, dans des situations où les sources d’informations, les pourvoyeurs et utilisateurs sont éparpillés et multiples.

Ils récupèrent et centralisent les données issues de sources multiples (ERP, gestion commerciale) et sous des formats apparemment différents (images, tableurs, texte). L’utilisateur regroupe et lie ces informations pour concevoir des contenus (fiches produits, calculs de coûts, …) actualisables et diffusables. Enfin, ces contenus sont diffusés et rendus accessibles à d’autres utilisateurs (points de vente, commerciaux, contrôle de gestion, clients en ligne) via des canaux déjà établis (site web, appli mobile, mails).

PIM : un essor grandissant sur le marché français

Cela, évidemment, permet de gagner en productivité et en fiabilité. Les entreprises françaises de e-commerce l’ont compris et ont placé au coeur de leur stratégie marketing produit.

Les solutions PIM sont de deux types.

D’un côté, les solutions open source ou libres : les codes-sources sont disponibles gratuitement ou quasi-gratuitement, et l’utilisateur devra mobiliser des ressources en matière de développement pour créer un logiciel personnalisé. Ces solutions ont l’avantage d’avoir une communauté fournie sur les forums, avec des contributions permanentes.

De l’autre, les solutions propriétaires, conçues par des éditeurs de progiciels : solutions payantes, assorties de services tels que l’accompagnement et la formation des utilisateurs,

Le marché français des logiciels PIM open source, SaaS et payants est en plein essor. En vous basant sur quelques exemples de solutions libres (PimCore, Akeneo) et des exemples de progiciels (Goaland, Oracle), vous constaterez que l’investissement initial atteint quelques milliers d’€, comprenant les coûts d’interopérabilité, installation, mise en route, intégration et formation.

Sur la base de ces exemples, ne confondez également pas le PIM avec des solutions voisines mais qui ne sont pas englobantes : Digital Asset Management (DAM, pour gérer des médias liés aux produits), Product Data Management (PDM, pour gérer des données de produits), Product Life Cycle Management (PLFC, pour gérer les phases de mise sur le marché, vente, promotion, ajustement d’un produit), Enterprise Content Management (ECM, pour gérer tous les contenus qui circulent dans l’entreprise, liés ou non aux produits).

PIM et marketing produit

Pour saisir toute l’importance de l’information produit dans la stratégie marketing, il faut rappeler qu’à un produit correspondent trois types d’information.

Premièrement, les informations de qualification : poids, coloris, dimensions, conditionnement et série.

Deuxièmement, les informations de vente : tarif, coût du port, délai de port.

Troisièmement, les informations générées par les utilisateurs : avis, produits de la même famille ou associés, substituts,

Dans l’optique du marketing produit, le fonctionnement du PIM s’appuie sur la centralisation de ces trois types d’information afin de produire par exemple les contenus-clés suivants : Catalogues, Fiches et descriptifs produits, Taxonomie (classification et nomenclatures).

Le PIM vous permet par conséquent de réduire les ressources humaines allouées au traitement et l’actualisation de ces tâches au quotidien, tout en gagnant en fiabilité grâce à l’automatisation.

Améliorez la performance commerciale et l’expérience client

Le PIM répond exactement aux exigences des acteurs de la vente en ligne. En premier lieu, gérer une multitude croissante de références et de déclinaisons. Ensuite, répercuter de manière rapide et fiable d’éventuels changements de l’information produit. Parallèlement, réduire les disparités et la profusion de solutions informatiques en s’appuyant sur une solution englobante. Enfin, gérer la diffusion sur des canaux différents, qu’ils soient physiques ou en ligne.

En ce sens, une solution PIM est un élément de base de la stratégie marketing. La performance en matière de satisfaction client dépend de votre capacité à éviter les retours de produit liés par exemple à des erreurs de traitement de commande : mauvais produit envoyé, coloris commandé non respecté, stock insuffisant … Evitez ces erreurs en vous appuyant sur une solution PIM.