Les énergies renouvelables (EnR) représentent une source d’énergie riches en diversité et  qui tendent à être inépuisables. Disponibles en permanence, ces sources variées (éolienne, géothermie, solaire, etc.) peu polluantes sont à la base d’une production énergétique plus respectueuse de l’environnement. Ce type d’énergie recense de nombreux avantages en apportant une nouvelle perspective de production et de consommation énergétique sur le marché malgré son stade de développement encore initial.

Les principaux atouts des EnR

Les EnR sont considérées comme des énergies propres par rapports aux énergies fossiles ou fissiles qui sont massivement exploitées sur le plan international. Le nombre de particuliers ou professionnels ayant recours aux EnR connaît actuellement un accroissement car celles-ci se révèlent être écologiques, sûres et disponibles en quantité quasi-illimité. Rendez-vous sur www.espaceetenergie.fr pour obtenir des informations complémentaires.

En favorisant les EnR, il est également possible de retrouver une stabilité climatique, environnementale et économique tout en diminuant le risque d’accident. Elles génèrent très peu de déchets qui peuvent aussi être recyclables et leurs installations demeurent être une solution alternative significativement plus efficace pour les endroits dont l’accès à l’électricité est difficile.

Quelle EnR privilégier ?

L’énergie éolienne est l’énergie tirée du vent et ne rejette aucun déchet. Elle dispose en outre d’un coefficient de performance important et permet d’assurer une indépendance énergétique. L’éolienne démontre enfin une capacité de production viable sur terre ou off-shore et il est possible de revendre le surplus de production aux compagnies d’électricité.

L’énergie issue de la biomasse telle la combustion du bois rejette quant à elle des gaz à effet de serre en quantité négligeable.  La réserve d’énergie biomasse dépend toutefois de la gestion des réserves de bois, mais celle-ci intègre donc l’économie locale et contribue à son développement si l’activité devient conséquente.

L’énergie solaire est largement plébiscitée et se développe plus rapidement car son potentiel de production reste nettement plus intéressant du point de vue économique. Par exemple, les panneaux photovoltaïques sont en mesure de produire de l’électricité ainsi que de la chaleur pour alimenter le système de chauffage et son utilisation peut être appliquée à petite ou grande échelle.

Des EnR aux inconvénients inévitables

Comme pour toute chose, les EnR s’accompagnent de leurs défauts et le premier étant le coût d’investissement élevé doublé d’une rentabilité uniquement sur le long terme. De plus, la majorité des énergies vertes sont fortement influencées par des conditions environnementales incontrôlables (intensité du vent, luminosité, etc.) et ces dernières peuvent grandement freiner la production dans des conditions défavorables. En effet, les inconvénients des énergies renouvelables sont propres à chaque source mis à part le montant des installations : la production d’énergie éolienne dépend exclusivement de la force du vent et nécessite le placement des installations au sein de zones venteuses. Ensuite, les énergies de biomasse et hydrauliques doivent être régulés au risque d’épuiser les ressources ou endommager les écosystèmes en cas d’exploitation intensive, à l’instar de l’énergie géothermique. Enfin, le rendement de l’énergie solaire n’est pas encore suffisant pour répondre à l’ensemble des besoins énergétiques d’un foyer en rajoutant que les matériaux constituant les panneaux solaires font toujours l’objet d’un problème de recyclage.