La tendance à l’informatisation de l’industrie remonte à plusieurs décennies. Les progrès réalisés en informatique appliquée se sont traduits par une véritable mutation industrielle. Aujourd’hui, on rencontre les systèmes informatiques dans de nombreux secteurs d’activité, en particulier la robotique et les systèmes embarqués, par exemple dans les installations industrielles, l’automobile ou l’avionique. D’une manière générale, les solutions informatiques dans l’industrie sont soigneusement conçues et mises en œuvre pour répondre aux besoins des utilisateurs, notamment concernant la résistance des composants, les conditions ambiantes et le flux de travail.

Choisir ses terminaux portables

Les équipements doivent être robustes, offrir les fonctionnalités requises et une connectivité fiable. Ainsi, au lieu de penser en termes d’ordinateur grand public, le chef du projet devrait regarder vers les équipements dédiés, spécialement conçus et fabriqués pour les applications industrielles. Par exemple, un pc durci, un pc fanless industriel ou un panel PC industriel devraient répondre aux exigences d’utilisation dans des conditions extrêmes, étant donné que la fabrication de ce type de matériel obéit à des normes élevées en matière de résistance aux chocs, aux vibrations, aux variations de température et d’étanchéité aux solides et aux fluides. L’indice de protection standard est donné par la norme IP mise au point par la Commission électrotechnique internationale. Certains ordinateurs sont appelés à fonctionner dans des atmosphères explosives et doivent donc répondre à la norme ATEX pour offrir des garanties de sécurité optimisées.

L’acquisition de données

Les solutions informatiques industrielles incluent un volet relatif à l’acquisition des données. Il s’agit de mesurer certaines variables qui caractérisent un phénomène physique, chimique ou électrique en utilisant un PC. Un système d’acquisition de données comporte 3 éléments principaux : le capteur, l’interface qui réalise la numérisation des grandeurs mesurées et l’ordinateur qui peut être, selon l’environnement d’utilisation, soit un ordinateur de bureau, un portable ou des pc industriels, équipés d’un logiciel approprié. Le capteur dépend de la nature du signal à recueillir. Ainsi, on utilisera un microphone pour un signal acoustique, un capteur optique pour la lumière, un accéléromètre, etc. Les solutions courantes comprennent l’acquisition de données sans fil, par port USB, avec des cartes enfichables ou en série pour les données de communication, lorsque le site de prise des mesures est éloigné de l’ordinateur. Par rapport aux méthodes d’acquisition traditionnelle, cette formule est plus puissante, plus flexible et plus économique.

La communication industrielle

Cette partie de la solution traite de la circulation des données dans le système. La communication industrielle permet à deux ou plusieurs composants d’envoyer et de recevoir des informations, de les interpréter afin d’agir dans le bon sens. Cette communication est généralement ventilée suivant 4 niveaux : l’entreprise, l’atelier, les machines et les capteurs. Pour garantir la réussite de la démarche, les composants doivent être capables de comprendre le protocole en vertu duquel l’échange est fait. Les protocoles sont nombreux et comprennent notamment ceux qui sont basés sur Ethernet comme Powerlink, Modbus TCP/IP ou Profinet. D’autres protocoles utilisent des médias différents comme CANopen, DeviceNet, des liaisons séries asynchrones (Profibus-DP) ou sans-fil (Wifi, Bluetooth). Généralement, chaque fournisseur de pc industriels inclut dans son offre une section relative aux composants de la communication industrielle et les produits d’interconnexion comme les switchs, les répétiteurs, les convertisseurs ou les passerelles.