Le rachat de crédit figure parmi les offres de financement que proposent les organismes emprunteurs. Si vous avez des difficultés financières en raison de vos prêts en cours, cette opération bancaire pourrait vous aider. Quel est l’intérêt du rachat de crédit ? À qui s’adresse-t-il ? Quelles sont les conditions à remplir pour se lancer dans une telle opération ? 

En quoi consiste le rachat de crédit ?

Comme son nom l’indique, le rachat de crédit consiste à faire racheter votre crédit en cours par un organisme financier. Si vous avez contracté plusieurs emprunts, cette opération prend le nom de regroupement de credit. L’objectif de cette opération c’est d’alléger les mensualités que vous payez afin de vous permettre de mener une vie plus confortable.

Ainsi, si vous vous sentez asphyxié financièrement par vos dettes, le rachat de crédit pourrait vous aider. Tous vos emprunts sont regroupés en un seul nouveau crédit mais avec une mensualité plus légère. Vous avez ainsi plus de marge financière chaque mois ce qui vous permet de financer vos besoins, voire même de financer un nouveau projet.

L’organisme qui rachètera vos prêts fera en sorte de trouver la solution optimale afin de moduler vos nouvelles mensualités et de les adapter à vos capacités de remboursement. Grâce à cette opération, il est possible d’alléger jusqu’à 60 % vos mensualités actuelles. En contrepartie, la durée de votre prêt sera rallongée. Ainsi, votre nouveau prêt vous coûtera au total plus cher. Si cette solution vous intéresse, cliquez ici.

Quelles sont les conditions d’acceptation d’un rachat de crédit ?

Un rachat de crédit est un prêt accordé aux personnes endettées. Comme pour tout emprunt, avant de donner son accord, la banque qui va racheter vos dettes va analyser votre capacité de remboursement. Elle doit avant tout s’assurer qu’elle pourra récupérer le montant qu’elle vous accorde.

Ainsi, pour voir votre dossier accepté, vous devez avoir une situation professionnelle stable. Un CDI rassure les banquiers. Puis, vous  devez avoir un bon historique bancaire, notamment durant les trois derniers mois. Elle épluchera vos relevés de compte pour voir vos entrées d’argent et aussi vos dépenses.

Si elle découvre un incident de paiement (fichage FICP, FCC, etc.), votre demande risque d’être rejetée. Dans ce cas, la banque pourrait vous accorder un rachat de crédit si vous acceptez de mettre en hypothèque votre bien. Cette garantie hypothécaire autorise ainsi le banquier à saisir votre logement si vous ne parvenez pas à payer vos mensualités de crédit.

Vous ne devez pas aussi déposer un dossier de surendettement à la Banque de France. Si vous avez saisi la commission de surendettement, il ne vous sera pas possible d’effectuer un rachat de crédit.

À qui s’adresser pour faire du rachat de crédit ?

Vous pouvez contacter votre banque pour effectuer un rachat de crédit. Parallèlement, déposez votre demande auprès des autres organismes emprunteurs. En effet, les conditions de rachat sont différentes d’un établissement de crédit à un autre. Leurs taux d’intérêt ne sont pas les mêmes, ainsi que les différents frais pour la constitution du dossier. Prenez ainsi le temps de comparer plusieurs offres avant de prendre votre décision.

Si votre situation est compliquée et n’est pas favorable à un rachat de crédit, l’idéal c’est de passer par un courtier. Ce professionnel connaît les rouages du métier et sait mettre en avant vos atouts afin d’augmenter les chances d’acceptation de votre demande. Si vous avez un bon dossier, il mettra aussi en concurrence les banques afin de vous faire bénéficier du taux le plus attractif. Toutefois, cela ne signifie pas qu’un dossier présenté par un courtier ne sera jamais refusé par les organismes de crédit.