Un décès est souvent un événement tragique et inattendu. Lorsqu’il survient, c’est dans la douleur que les familles doivent réagir en organisant les obsèques. Mais comment s’y prendre et vers qui se tourner ?

La première étape de l’organisation des obsèques

Quel que soit l’endroit où la personne est décédée, la première chose à faire est de faire constater le décès par un médecin. Ce dernier va d’ailleurs établir un certificat de décès qui permettra de déclarer la situation à la mairie. Il est impératif de déclarer le décès auprès de cette dernière. À noter que ces démarches administratives doivent être effectuées dans les 24 heures suivant le décès. Dans le cas où la famille fait appel à une agence de pompes funèbres, c’est elle qui se charge de tout : de la déclaration du décès jusqu’à la récupération des actes de décès en passant par les étapes nécessaires à l’organisation des obsèques. À noter que d’après la loi française, le délai entre le décès et les funérailles est de 24 heures à 6 jours. La majorité des familles recourt aux soins de conservation pour offrir une image apaisée du défunt, service proposé par des spécialistes. Ensuite, il convient aussi de mettre au courant les proches et la famille du défunt. Cela peut se faire par téléphone, en face-à-face et via des faire-part pour les personnes éloignées. Dans tous les cas, les proches peuvent demander des conseils à une pompe funebre en ligne pour les meilleures manières d’annoncer un décès aux proches. Pour de plus amples détails concernant les prestations d’une agence de pompes funèbres, voir ici.

L’organisation des obsèques

Une fois les démarches administratives terminées, il est temps de passer à l’organisation proprement dite des obsèques. D’abord, en cas de décès dans un établissement hospitalier, le corps du défunt doit être acheminé vers son domicile ou une chambre funéraire. En même temps, l’agence de pompes funèbres va demander à la mairie l’autorisation d’inhumation ou de crémation. C’est ensuite que l’on prête attention au côté financier, car de ce paramètre dépendra l’organisation des obsèques. Il se peut que le défunt ait souscrit un contrat obsèques. Dans ce cas-là, il n’y a pas grand-chose à prévoir de plus. Par contre, s’il ne dispose pas d’un contrat d’assurance-vie, la famille doit contribuer financièrement à l’organisation des funérailles. Ceci dit, avec les conseils d’une agence de pompes funèbres, il est parfaitement possible de faire des obseques pas cher. Une équipe d’experts est là pour proposer les différentes options possibles et leurs coûts. L’agence de pompes funèbres apportera son conseil en fonction des moyens des familles dans le choix du cercueil, du capiton, et de l’urne ; la personnalisation de la cérémonie ; le type de cérémonie : civile ou religieuse ; ainsi que tous les articles nécessaires…

Ce qu’il faut faire après les obsèques

Une fois les obsèques terminées, le corps mis en bière, la cérémonie finie, et le corps du défunt placé dans sa nouvelle résidence ; il reste encore quelques étapes à franchir. Les proches doivent, en effet, prévenir un grand nombre d’organismes du départ vers l’au-delà du défunt. À commencer par son employeur, sa caisse de retraite, sa compagnie d’assurance, sa banque, ses fournisseurs d’électricité et toutes les autres entités avec qui il était lié. C’est pour cette raison qu’au départ, il fallait récupérer un grand nombre d’actes de décès, pour pouvoir justifier le décès auprès de ces organismes.

Enfin, il est à noter qu’un entretien préalable avec les services de pompes funèbres est essentiel pour l’organisation des obsèques. En effet, cela va permettre de tout mettre en place selon les souhaits des proches ou du défunt s’il a un contrat obsèques, et surtout de trouver des obseques low cost si les moyens financiers sont limités.