De nos jours, l’utilisation du chauffage n’est plus réservée aux espaces intérieurs. On voit de plus en plus de professionnels et particuliers utiliser ces équipements pour leur terrasse. En effet, cela permet de passer des soirées conviviales sous les étoiles, même si les températures extérieures ne s’y prêtent pas. Toutefois, le choix de votre système doit être judicieux, car les conséquences économiques et pratiques s’étendent sur le long terme. Voici quelques points à retenir pour vous aider dans votre prise de décision.

Les différents types de chauffage extérieur

Actuellement, il existe quatre principaux types de chauffage d’extérieur : le chauffage cheminée, le chauffage mural, le parasol chauffant et le brasero. Si vous optez pour un chauffage extérieur à fixer sur le mur, vous choisirez soit la version type climatiseur à température réglable, soit le modèle électrique (radiateur).

La version cheminée, qui présente un avantage esthétique, est privilégiée pour diffuser de la chaleur vers l’extérieur de la maison. Elle s’alimente avec un combustible (bois ou charbon). On constate de plus en plus d’équipements qui fonctionnent exactement comme une cheminée, tels que l’insert et la poêle à granulés ou à bois.

Le parasol chauffant est monté sur pied, et est surmonté d’un chapeau cylindrique, d’où son nom. Il fonctionne à l’aide d’une lampe qui transmet non seulement la chaleur, mais aussi la lumière, ce qui rajoute de l’intensité à l’éclairage extérieur. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les sites spécialisés dans le chauffage-exterieur. Quant au brasero, il est similaire au parasol, mais il est uniquement dédié aux pièces bien ventilées, car le système fonctionne en dégageant du monoxyde de carbone. On l’utilise à la fois pour la cuisson et comme appareil de chauffage.

Les critères de choix d’un chauffage extérieur

Votre choix de chauffage extérieur reposera essentiellement sur la source d’alimentation souhaitée, la puissance, la matière et le côté pratique. Pour le premier critère, il existe deux systèmes : le chauffage exterieur gaz et le dispositif électrique. Chaque type d’appareil peut fonctionner avec ces deux sources d’alimentation. Les modèles fonctionnant avec du gaz sont généralement plus puissants et diffusent l’énergie calorifique de manière plus uniforme, tout en couvrant un maximum de surface. L’autre avantage de ce système est la stabilité, car l’appareil est lesté par le poids du gaz. Toutefois, il faut du temps pour atteindre la température souhaitée. Les chauffages électriques sont souvent plus esthétiques, moins polluants et moins encombrants. Étant généralement munis de roulettes et en raison de leur légèreté, ils sont aussi plus faciles à manier.

Concernant le critère de la puissance, il s’agit de choisir un appareil qui offre une quantité de chauffe maximale, avec une température optimale. Le rayon couvert par la chaleur émanant du dispositif est également un point essentiel, notamment si vous disposez d’une grande terrasse. Les matériaux les plus utilisés pour fabriquer un chauffage d’extérieur sont le PVC, l’aluminium et l’inox. Ce dernier est à privilégier si vous recherchez un chauffage exterieur electrique ultrarésistant et facile à nettoyer.

Choix du chauffage extérieur adapté à votre terrasse

Outre le côté esthétique et la source d’alimentation, vous devrez aussi veiller à ce que votre appareil convienne à l’utilisation prévue. Cela passe en premier lieu par l’emplacement envisagé. Si vous recherchez un dispositif performant et fixe, le chauffage gaz exterieur ou le parasol chauffant constituent les meilleures options. De plus, leur surface de chauffe est plus grande. À contrario, si vous avez besoin d’un appareil facile à déplacer, il existe des systèmes de chauffage portatifs destinés aux  balcons et aux salons de jardin. Ce sont généralement des modèles électriques ou des braseros.

Par ailleurs, vous devrez prêter attention à la portée de chauffage, généralement indiquée sur la notice ou l’emballage de l’appareil. Celle-ci dépend de la capacité de chauffe et de la puissance. Le choix sur la base de ce critère repose essentiellement sur l’espace à chauffer : terrasse, balcon…

Dans tous les cas, un chauffage d’extérieur doit être positionné sur une surface plane. Vous devrez aussi prévoir suffisamment d’espace tout autour de l’appareil. Lorsque votre chauffage n’est pas utilisé, il faut veiller à ce qu’il soit bien éteint, au risque de dépenser inutilement des sources  d’énergie ou de l’électricité. Quoi qu’il en soit, un dispositif prévu pour les espaces extérieurs ne doit jamais être utilisé en intérieur.