Aujourd’hui, les possibilités d’investissements sont légion. Les opportunités ne manquent pas et pourtant, le choix n’en reste pas moins complexe. Les investisseurs en herbe se lancent dans la recherche de l’investissement idéal avec le meilleur rendement. Ils souhaitent ainsi trouver un retour sur investissement rapide et des gains conséquents. Le risque zéro n’existe pas dans le monde des placements. En revanche, il est possible de dénicher des placements plus avantageux que d’autres. Dans l’absolue, il n’existe pas de « meilleur placement », car tout dépend de la situation et des objectifs de l’investisseur. L’important est de rester lucide et pragmatique dans la démarche.  

Les profits d’un investissement dans une assurance vie

Après l’immobilier, l’assurance vie est le second placement le plus apprécié par les Français. Cet engouement s’explique par les innombrables avantages que procure cet actif financier. Si les profits récoltés via une assurance vie ne sont pas tout de suite perceptibles, ils le sont à long terme. Il est possible de se constituer un capital et d’étendre l’investissement vers d’autres domaines plus lucratifs à court terme. Les lignes directives d’un tel projet ne sont pas inflexibles. En d’autres termes, cet actif permet d’explorer de nouvel horizon par rapport aux besoins et opportunités financiers du moment.

L’un des avantages les plus concrets de l’assurance vie est la répartition du capital dans d’autres actifs : SCPI, parts de gfv, obligations, fonds en euros, bien foncier, etc. Même si dans les années antérieures, la rentabilité des fonds en euros a été fortement remise en cause, l’assurance vie reste une option viable. Il faut savoir que cette solution financière offre aux investisseurs une bonne disponibilité des liquidités et des exonérations fiscales très avantageuses.

Les champs de possibilités de l’immobilier locatif 

En France, l’immobilier locatif est la mère patrie des placements. Il offre en effet un certain confort financier et surtout des revenus stables et sans risques. La majorité des Français qui possède un capital décide de se lancer dans les placements immobiliers locatifs. D’ailleurs, le secteur est en plein essor et le marché est plutôt porteur la majeure partie des régions françaises. Ce rapport risque/rendement très équitable séduit les investisseurs dans l’âme.

Ce type de financement est l’épreuve des crises financières majeures. De plus, un bien immobilier acquiert de la valeur à mesure que le temps passe. Ces dernières années, les chiffres sont évocateurs de cette manne financière. Quant au type de biens à louer, les investisseurs ont l’embarras du choix : studios, appartements, parcs immobiliers, immeubles, etc.

En centre-ville, il faudra cibler les zones à forte agglomération pour maximiser sa rentabilité. En ce moment, investir dans des appartements neufs respectant les nouvelles normes RTT offre plusieurs avantages autant sur le plan financier que fiscal. 

Les avantages du financement participatif

Ce concept a très récemment reçu un écho international. Au début, il ne s’agissait que de petites campagnes de financement pour aider des auto-entrepreneurs à démarrer leurs projets. À présent, cet investissement s’est considérablement démocratisé pour devenir l’une des sources de financements les plus lucratifs. C’est le nouvel arrivant dans les marchés des placements. Son entrée en matière ne laisse aucun investisseur indifférent.

La plupart des entrepreneurs (vecteurs de projets) peinent à trouver des fonds de démarrages auprès des établissements financiers. Heureusement, les campagnes de crowdfunding sont monnaie courante sur le web. Des plateformes spécialisées organisent ces campagnes et recherches des investisseurs prêts à risquer une part de leurs capitaux dans ces projets. Ainsi, des groupes d’investisseurs se réunissent et financent un même plan d’investissement. Ce financement participatif donne aux particuliers l’opportunité d’accéder à des types de placements (par exemple viticole) qui étaient jusque-là inaccessibles. En finançant ces start-ups et PME, vous pouvez espérer des rendements de 12 % par an.