Actuellement, le secteur du développement durable et de l’environnement connait un succès fulgurant. En effet, le régime du changement vers le bio est en marche et recrute en masse. Ce secteur est devenu une mine d’or pour les jeunes diplômés avec ses diverses branches d’activités intéressantes. Selon des études statistiques menées par le ministère de l’Environnement, on compte 136 000 emplois liés à la préservation de l’environnement ont vu le jour ces dernières années et cela va continuer les années à venir.

Le domaine du développement durable à capter votre attention et vous voulez entretenir une carrière professionnelle dedans. Vous tombez bien, dans cet article, on vous donne des conseils pour vous aider à décrocher le travail de votre rêve.

Les stages : un pas significatif vers un avenir sûr

Les stages sont des moyens efficaces d’acquérir de l’expérience pratique du monde réel, de tisser des liens et de tester les eaux avant de se lancer dans un métier de l’environnement. Et cela pourrait mener à un emploi à temps plein. Selon une étude réalisée en 2015, 72 % des étudiants qui ont terminé des stages rémunérés dans des entreprises privées à but lucratif ont reçu des offres d’emploi avant l’obtention de leur diplôme. Un peu plus de 50 % des étudiants qui ont fait des stages rémunérés dans des organismes sans but lucratif se sont vu offrir des emplois. De ce fait, il est important de choisir le bon stage. Commencez par postuler pour un stage dans une organisation où vous souhaitez faire carrière. Cela vous permettra d’être à l’affût des nouvelles opportunités au sein de l’entreprise. Cette stratégie est efficace pour pouvoir travailler dans le secteur de l’environnement.

Joindre une association de développement durable peut accroître votre chance de dénicher un métier du développement durable. Tout comme le bénévolat, l’adhésion à une association vise à établir des liens et à montrer son engagement.

Délimiter les recherches selon ses compétences

 À part le stage, la deuxième étape pour trouver des métiers du développement durable de vos rêves est de restreindre le champ d’action. Tant de gens sont passionnés et veulent faire la différence, c’est cela que vous devez mettre en avant pour vous démarquer des autres. Déterminez les points focaux, en fonction de ce qui vous passionne et des compétences que vous possédez. À partir de là, vous pouvez réduire le nombre de cas qui se présente devant vous. Une fois que vous avez identifié les connaissances que vous avez à offrir, la prochaine étape consiste à déterminer le domaine qui vous passionne le plus. Il y a des emplois qui visent à améliorer l’environnement de bien des façons, de la qualité de l’air au changement climatique en passant par la conservation des terres.

Pimenter ses compétences par la proactivité

Pour comprendre le monde des affaires dans le secteur du développement durable, il faut de l’apprentissage et de l’expérience. Si vous étudiez encore, envisagez une licence ou une maîtrise en gestion durable. Le petit plus dans le domaine de l’environnement, c’est d’avoir des idées nouvelles, être créatifs pour apporter de la valeur ajoutée à la société. Les employeurs sont plus disposés à embaucher des professionnels pour travailler dans l’environnement s’ils pensent qu’ils sont innovateurs et qui peut les aider à mieux faire des affaires. De plus, en élaborant des projets de développement durable dans votre milieu de travail actuel, vous pourriez convaincre les décisionnaires de vous trouver un nouveau poste. Le résultat d’un sondage mené en 2013 révèle que 55 % des professionnels de la responsabilité d’entreprise et de la durabilité étaient des employés internes. Pour faire des percées, il faut pouvoir parler leur langue et comprendre leurs priorités.