Les panneaux solaires photovoltaïques transforment l’énergie gratuite produite par le soleil en électricité. En installer chez vous vous permet de réduire vos factures d’électricité. Mais, c’est aussi un acte écologique, puisque vous réduisez votre empreinte écologique. Si vous êtes décidé à installer un kit solaire chez vous, voici tout ce dont vous devez savoir.

Choisir le bon type de panneau solaire

En général, vous avez le choix entre deux catégories de panneaux solaires photovoltaïques. D’un côté, vous avez les panneaux solaires monocristallins et de l’autre côté, il y a les kits solaires polycristallins. Ils sont conçus suivant des technologies différentes. Les kits monocristallins sont conçus avec un unique cristal de silicium. Les cellules qui les composent sont homogènes. Ce qui donne à ce type de panneau sa couleur noire. Le coût de fabrication de ces panneaux coûte plus cher, mais les cellules monocristallines offrent un meilleur rendement quand le soleil n’est pas au rendez-vous. Ce qui fait qu’il convient dans une région à faible ensoleillement. Un panneau solaire de 1 m² de ce type produit environ 200 Wc (watt-crête).

Quant aux kits polycristallins, ils sont composés de nombreux cristaux de silicium. Ils ont un aspect multi-facettes de couleur bleue. Ce type de panneau est moins cher, et sa fabrication est plus rapide. En revanche, ces kits solaires sont plus sensibles aux variations de température. On recommande donc ce type de panneaux dans les régions qui bénéficient d’un très bon ensoleillement pendant toute l’année. Avec 1 m² de silicium polycristallin, vous obtenez environ 100 Wc.

Mais, vous pouvez aussi voir sur le marché des panneaux photovoltaïques amorphes. Ils sont très économiques, mais ne sont pas conseillés pour une utilisation fixe. Ils conviennent plutôt pour une utilisation nomade. Leur rendement est très faible, soit environ 6 %. Pour le choix et l’installation de votre kit solaire autonome, rendez-vous sur le site Oscaro Power.

Déterminer votre consommation

L’électricité produite par votre kit solaire va dépendre de la puissance et des dimensions de vos panneaux. Pour faire le bon choix, il est indispensable de déterminer votre consommation. À cet effet, tenez compte du nombre de vos appareils électriques, de leur puissance en W ou en kW ainsi que du nombre d’heures d’utilisation quotidienne. En fonction des résultats en Watts obtenus, vous saurez la puissance totale des panneaux solaires dont vous avez besoin.

Ensuite, déterminez le lieu pour l’installation de vos panneaux. Il faut les placer à un endroit où le soleil est optimal. Il faut éviter aussi de les poser à plat. Ils doivent être légèrement inclinés pour obtenir un maximum de production. Durant l’hiver, il faut les incliner à 45° vers le Sud.

Installer vos panneaux solaires

Pour l’installation de panneaux, commencez par chercher des abergements correspondant au modèle de votre toit. Cet équipement est nécessaire pour fixer les panneaux et pour assurer l’étanchéité de l’installation. Vous devez les fixer sur les liteaux à l’aide de vis. Une visseuse vous permet de réaliser cette tâche rapidement. Utilisez aussi cet appareil pour fixer les crochets. Si nécessaire, ajoutez une volige au-dessous des panneaux.

Après l’installation des abergements, procédez maintenant à la pose de l’écran sous toiture. C’est un film fait en plastique ayant pour rôle d’empêcher l’eau d’atteindre vos panneaux solaires. Ceci assure aussi la circulation de l’air. Il est conseillé d’installer une lame d’air entre l’écran et le complexe isolant après avoir installé l’écran sous toiture. Ceci, afin d’éviter les moisissures. Il est possible de replacer l’écran sous toiture par un autre système d’étanchéité.

Ensuite, installez les rails. Pour les fixer, utilisez une visseuse. Ceux-ci doivent être parfaitement solides afin d’immobiliser le panneau solaire en cas de vent fort. Quand c’est fait, vous installez votre kit solaire et il ne vous reste qu’à le relier à l’onduleur. C’est cet appareil qui transforme le courant continu que votre kit produit en courant alternatif utilisable dans la maison. Cette étape requiert une véritable connaissance en électricité.