Il est de bon sens de croire que la capacité de leadership d’une personne est associée à sa personnalité, à son mode de création et même à sa génétique. Beaucoup pensent qu’il y a ceux qui sont “nés pour diriger”, sont les “leaders nés”. Mythe. Les psychologues affirment qu’une série de variables influencent la capacité d’un individu à diriger, mais ils soutiennent également que le leadership est quelque chose qui peut être développé et perfectionné chez l’être humain et n’est pas une capacité innée, c’est-à-dire non née avec la personne.

Toute personne qui a la capacité d’apprendre de nouveaux comportements peut devenir un leader. Certains trouvent qu’il est plus facile d’agir en tant que leader parce que, dans leur vie, ils ont eu l’occasion d’agir en tant que tel et ont réussi. D’autres personnes, déjà adultes, qui n’agissent pas comme ça, peuvent développer ces compétences, et une façon de le faire est de les observer et de les mettre en pratique.

Parmi les qualités d’une personne capable d’inspirer et de motiver les gens, en voici quelques-unes : un leader doit être organisé, prêt à écouter son équipe, doit agir de manière à servir son équipe, afin de la soutenir pour que le travail soit développé avec qualité. En outre, être malléable, travailler en équipe et faire preuve de gratitude sont des qualités importantes d’un leader. Vous allez donc connaître les 10 façons d’inspirer et de motiver les gens.

1 – Etre présent et travailler en équipe

L’une des choses qui motivent et inspirent les gens est de voir quelqu’un faire l’activité qui doit être faite de la meilleure façon possible. Qu’il s’agisse d’un travail pour une grande entreprise, d’un service volontaire ou même dans les moments de loisir, les gens observent le comportement de leur entourage et se sentent motivés par ceux qui travaillent en équipe et font ce qui doit être fait, sans négociations. Le leader est celui qui est proche des gens et qui partage le travail avec son équipe, son groupe, sa communauté.

2 – Montrez votre gratitude

Reconnaître l’importance du travail et des efforts accomplis par votre entourage. Félicitez vos employés. Montrez votre gratitude et votre satisfaction à l’égard de ce travail par des attitudes et des mots qui témoignent de votre reconnaissance.

3 – Ecoutez

Écoutez plus, parlez assez ! Pour motiver les gens, il faut d’abord écouter leurs opinions et leurs impressions. Le chef doit écouter son équipe concernant les difficultés rencontrées ou les suggestions d’amélioration et être prêt à trouver des solutions. Les gens sont ainsi plus sûrs et plus libres de faire leur travail.

4 – Être malléable

Apprenez à adapter vos projets et vos idées aux conditions du moment. Ayez un plan B, une alternative. Si nécessaire, réfléchissez et changez d’avis.

5 – Être organisé

Une personne désorganisée, qui ne respecte pas ses horaires et ses engagements, ne répond pas à ses courriels et ne sait pas où les documents sont classés ne sert pas d’inspiration et de motivation ! Voulez-vous exercer un leadership positif ? Soyez organisé et ponctuel.

6 – Ne pas être autoritaire

La plupart du temps, le leadership est associé aux ordres. Un bon leader est celui qui sait utiliser son autorité pour créer les conditions permettant d’atteindre les objectifs de l’équipe, et non de ses individus. Mais il faut comprendre que l’autorité n’est pas la même chose que l’autoritarisme. La différence : lorsqu’une personne agit avec autorité, elle est capable d’influencer les gens pour qu’ils travaillent à la réalisation du but ou de l’objectif fixé, ce qui apportera des avantages à la collectivité. Lorsqu’on agit avec autoritarisme, on se concentre sur les besoins individuels de celui qui est en charge et on néglige souvent la capacité de celui qui doit “obéir” aux ordres.

7 – Répondre aux besoins

En général, le dirigeant doit être attentif aux besoins des gens qui l’entourent et proposer des alternatives pour que ces besoins puissent être satisfaits. Ainsi, votre équipe est capable de répondre à leurs conseils et peut travailler de manière motivée à la poursuite des objectifs fixés.

8 – Trouvez une référence positive

Tous ont été dirigés à un moment ou à un autre de leur vie. Les parents, les enseignants, les patrons sont des leaders qui, à chaque stade de développement, jouent un rôle important. Le fait est que certains dirigeants exercent une influence positive, d’autres ne doivent pas être utilisés comme source d’inspiration.

La personne doit observer ses propres comportements afin de voir ce qu’elle fait déjà qui est intéressant (en matière de leadership) et ce qu’elle doit améliorer. Il est également important d’avoir un autre leader comme référence positive, c’est-à-dire d’observer les comportements que ce leader a présentés ou présente et les résultats qu’il a obtenus/obtenus avec cela.

9 – Élargissez votre vision

Un dirigeant efficace est capable de comprendre l’importance de certaines actions parce qu’il prédit des résultats à long terme. Habituellement, les personnes qui n’agissent pas en tant que leaders se concentrent sur le résultat immédiat de leur travail, tandis que le leader se concentre, par exemple, sur l’impact que le travail d’une personne aura sur le travail d’une autre et sur le résultat final possible de ce travail. Cette capacité permet au chef de file de fournir un soutien adéquat aux membres de son équipe.

10 – Fournir un retour d’information

Le chef doit également fournir un retour d’information. Quelle que soit l’activité, quel que soit le contexte, les gens doivent être informés de ses performances : qu’est-ce qui est bon ? Pourquoi est-elle bonne ? Que peut-on améliorer ? Comment peut-on l’améliorer ? Quelles sont les attentes du dirigeant à l’égard de cette personne ?

Le retour d’information est l’occasion pour le dirigeant de souligner les résultats positifs du travail d’une personne, ce qui lui apporte bien sûr de la satisfaction.