Pour vivre de manière épanouie, il faut se débarrasser de tous les troubles nerveux. L’anxiété fait partie de ceux qui touchent le plus de personnes, principalement exposées à des situations stressantes. L’anxiété peut parfois devenir un problème handicapant qui interfère avec la façon dont notre vie quotidienne, notre travail et nos relations se déroulent. Apprendre à la gérer devient donc fondamental. Vous êtes prêt à faire de l’anxiété un mauvais souvenir du passé et à suivre une thérapie efficace ? Découvrez quelques conseils simples qui peuvent vous aider à vous sentir mieux dès maintenant.

Qu’est-ce que l’anxiété ?

L’anxiété est cette condition physiologique que nous connaissons tous parfois lorsque nous devons prendre des mesures pour faire face à une situation que nous devons résoudre. Lorsque cette condition est persistante même en l’absence d’une véritable situation d’alarme, nous aboutissons à ce que l’on appelle l’anxiété pathologique. De nombreuses situations peuvent être à l’origine de l’anxiété, de sorte que vous vous sentez effrayé et inquiet à l’excès. Il est judicieux de préciser que l’anxiété est une condition naturelle qui affecte tout le monde et qui fait partie du développement psychique de chacun. Elle devient toutefois un problème lorsqu’elle est constante et chronique. Dans ces cas-là, la vie devient très difficile et nos relations peuvent en être affectées négativement.

Etapes pour gérer l’anxiété

1. Évitez l’autocritique : Si vous êtes une personne anxieuse, vous aurez certainement tendance à vous critiquer fréquemment. En fait, la personne anxieuse est toujours critique envers elle-même. Pour y faire face, vous devez être très attentif à vos pensées et briser le cercle vicieux de l’autocritique.

2. Parlez-vous dans un langage approprié : Apprenez à vous parler à vous-même de manière aimable. Si vous dites souvent : “J’ai toujours tort et je ne fais jamais rien de bien”… Remplacez cette phrase par une autre positive, telle que : “J’ai fait beaucoup de bonnes choses dans ma vie”.

3. Créez un réseau social de renforcement : Si vous avez l’habitude de traîner avec des personnes qui vous critiquent ou vous dévalorisent habituellement, commencez à traîner avec des personnes qui vous apprécient. De cette façon, vous pourrez gérer votre anxiété, qui est étroitement liée à votre tendance à l’autocritique.

4. Faîtes des exercices physiques : Il est important de garder votre corps en mouvement… Faites attention à ne pas ajouter de stress. Choisissez une activité physique que vous aimez et remplissez-la avec modération, mais constamment.

5. Pratiquez la relaxation : Apprenez une technique de relaxation et appliquez-la tous les jours. L’entraînement autogène est une excellente technique de relaxation qui peut vous aider à gérer l’anxiété. Si vous commencez à la pratiquer de façon régulière, vous constaterez une amélioration significative de votre niveau d’anxiété. En fait, si vous considérez que l’esprit et le corps sont étroitement liés, la relaxation physique conduit à la relaxation mentale.

6. Notez vos émotions dans un carnet : Cette étape est essentielle pour connaître les véritables causes de votre anxiété. Si vous commencez à noter vos humeurs, vous apprendrez de nouvelles choses sur vous-même. En écrivant, vous vous rendrez compte qu’il existe une relation étroite entre vos pensées et vos émotions et par conséquent votre comportement. Vos peurs prennent également forme et vous pourrez mieux les comprendre pour commencer à les maîtriser. Dans votre carnet, vous devrez noter votre niveau d’anxiété jour après jour. Par exemple, après avoir décrit la situation et le contexte, vous pourrez noter : « Je suis calme / inquiet / nerveux / sur le point d’éclater » etc.