Il existe de nombreux troubles affectant la personnalité d’une personne, parmi les problèmes psychologiques connus et assez courants, il y en a un de diagnostic difficile : le trouble de la personnalité limite qui se traduit par une instabilité omniprésente dans les relations, l’humeur ou encore le comportement. Son apparition peut être causée par une prédisposition génétique ou une cause environnementale et engendre des symptômes qui ne sont pas toujours évidents. Une personne souffrant de trouble de la personnalité borderline devra consulter un psychologue afin que celui-ci puisse diagnostiquer la maladie et appliquer un traitement adapter.

Qu’est-ce que le trouble de la personnalité limite ?

Le diagnostic et le traitement exigent une grande prudence et une grande expérience de la part du psychologue ou du thérapeute, car les cas sont complexes et présentent des risques pour le patient, ainsi que pour le professionnel qui effectue la psychothérapie.

Le trouble de la personnalité borderline ou limite (TPB) est un trouble mental qui peut être diagnostiqué à la suite d’une histoire d’instabilité émotionnelle et de conflits dans les relations. Les patients atteints de TPB présentent généralement des symptômes qui peuvent être confondus avec d’autres problèmes psychologiques. Cependant, elles se différencient par le degré d’agressivité et de vulnérabilité du comportement de la ligne corporelle individuelle, lorsqu’elle est confrontée à des situations ou des émotions fortes.

Les symptômes du trouble de la personnalité borderline

Le trouble de la personnalité limite est plus fréquent chez les femmes. Elle peut ou non résulter d’abus sexuels, mais elle est davantage liée aux traumatismes de l’enfance, comme la perte précoce d’un parent.

C’est le rôle du psychologue d’aide la personne en identifiant quelques symptômes principaux. Parmi les symptômes typiques: l’instabilité de l’humeur, les peurs injustifiables, les pensées paranoïaques, les relations perturbées, les comportements à risque sont les principaux symptômes du trouble de la personnalité limite.

1) Peur exagérée de la solitude

Sensation d’abandon, de perte, de besoin de protection et de présence. Les patients diagnostiqués comme atteints de tuberculose pulmonaire souffrent généralement et deviennent extrêmement mal à l’aise en l’absence de leurs proches.

Cela répond à un besoin commun et ils feront tout pour garder les gens près d’eux, y compris le recours au chantage et à diverses manipulations. Ce symptôme est d’ailleurs aggravé par des situations de frustration.

2) Instabilité émotionnelle

Une personne atteinte de TPB tombe amoureuse trop vite, commence à haïr les gens pour des raisons insignifiantes, exprime sa colère et son manque de contrôle, puis vit des moments de joie et de bonheur sur de courtes périodes.

Il est courant d’avoir des pleurs excessifs, une profonde tristesse et une absence totale de contrôle de soi, mais l’instabilité émotionnelle ainsi que des changements d’humeur extrêmes sont des symptômes caractéristiques du TPB.

3) Pensées paranoïaques ou tendances suicidaires

Une autre caractéristique frappante du TPB est l’automutilation, le désir de mort et les tentatives de suicide frustrées. Ces comportements sont plus fréquents chez les jeunes patients et tendent à réduire la récidive à mesure qu’ils vieillissent.

Poussée par un sentiment de besoin compulsif d’attention, la personne souffrant du trouble de la personnalité limite peut ressentir beaucoup de haine envers elle-même, croyant qu’elle n’est pas normale ou acceptée dans la société.

4) Comportements impulsifs et à risque aux frontières

Le sujet souffrant d’un trouble de la personnalité limite a également des pulsions qui entraînent des risques, généralement contre lui-même.

Il peut y avoir une surconsommation de substances nocives, un comportement sexuel à risque, des situations d’exposition. De nombreux dispositifs sont utilisés à des fins autodestructrices et aussi pour s’infliger des douleurs.

Comme le patient ne peut pas faire face à ses émotions, il recherche compulsivement des situations dans lesquelles il peut ressentir quelque chose.

5) Instabilité dans les relations

Une montagne russe d’émotions affecte le patient atteint de trouble de la personnalité limite. L’amour et la haine se confondent.

La personne se met également en colère sans raison apparente, et dans certains cas, on peut remarquer un schéma de relations abusives. Il existe en plus une forte tendance à confondre l’agression psychologique, émotionnelle et même physique avec l’attention. Ils réagissent très rapidement ou de manière disproportionnée aux stimuli émotionnels, et ont du mal à se calmer.

Traitement du trouble de la personnalité borderline

Le traitement le plus approprié est la thérapie cognitivo-comportementale, intégrée à une vie sociale saine. Le soutien des proches est très important et apporte plus de sécurité au patient. Il est important que le psychologue soit très expérimenté, sachant que les patients ont l’habitude de dissimuler, de manipuler et même de recourir à la séduction.

Le trouble de la personnalité borderline requiert soins et attention car le patient a tendance à reproduire certains comportements nuisibles et manipulateurs, y compris en présence du psychologue, réagissant avec instabilité, alternance d’humeur, idéalisation du professionnel et oscillations entre l’expression de l’amour et de la haine.