Reconnaissez-vous vos valeurs ?

Les valeurs sont notre nord, qui dirige notre vie et nous pousse à chercher nos rêves. La reconnaissance de nos propres valeurs nous rend plus confiants dans ce que nous sommes, ce que nous voulons et ce qui compte vraiment pour nous.

Leur absence peut donc entraîner une confusion des objectifs. Lorsque nous sentons que nous n’avons pas le sens de la vie, nous avons besoin de l’aide d’un psychologue pour trouver la direction, l’orientation.

Nous confondons parfois les valeurs avec les objectifs. Cependant, il y a une grande différence entre eux. Le but ou l’objectif est quelque chose de tangible, qui a une certaine fin. Vous pouvez poursuivre le même objectif pendant des années, mais un jour vous l’atteignez et l’entreprise est terminée.

Les valeurs peuvent même être pérennes, changeantes, car elles subissent de légères modifications tout au long de la vie, mais ne sont pas finies. Ils nous donnent la direction et la base pour atteindre nos objectifs, en déterminant ce qui compte vraiment pour nous.

Les Valeurs Professionnelles peuvent être regroupées dans les catégories suivantes: Succès Social : Appartenance à un rang, Prestige et Satisfaction personnelle; Modalité : Rétribution, Sécurité et Qualification; Expression de soi : Créativité, Risque, Perfectionnement et Épanouissement personnel. Cet dernière nécessite l’importance du développement personnel.

Le développement personnel est un ensemble hétéroclite de pratiques, appartenant à divers courants de pensées, qui ont pour objectif l’amélioration de la connaissance de soi, la valorisation des talents et potentiels, l’amélioration de la qualité de vie personnelle, la réalisation de ses aspirations et de ses rêves. Le développement personnel n’est toutefois pas une sorte de psychothérapie et résulte d’influences multiples. En effet, la psychologie et la philosophie, et souvent la diététique et la pratique du sport, fondent généralement les pratiques des acteurs du développement personnel moderne ; d’autres y rattachent également des notions religieuses ou relevant de l’ésotérisme

Identifier ses valeurs: les 3 principes d’une vie professionnelle.

 ‘Plus vous aurez des valeurs humaines, plus vous serez un humain de valeur’ – Louis Berger, Certaines de ces valeurs morales se veulent universelles. Le don de soi, la tolérance, le respect, la loyauté, la discipline, la noblesse sont des exemples de valeurs morales; Liberté, Authenticité, Partage… issues de notre éducation, de notre culture et de nos expériences passées, nos valeurs personnelles nous guident et donnent un sens à nos actes. Elles sont notre boussole, le socle sur lequel nous bâtissons nos vies. Ces valeurs humaines sont notamment le respect, l’acceptation, la considération, l’appréciation, l’accueil, l’ouverture, l’entraide, la réciprocité, la solidarité, l’écoute, la bienveillance, l’empathie, la fraternité, l’affection et l’amour envers d’autres êtres humains.

 Certaines valeurs professionnelles feront de vous un entrepreneur, un manager ou un employé respecté. Mais 3 valeurs seulement font de vous une personne de valeur.  Si vous identifiez et travaillez sur ces atouts, votre réussite personnelle dépendra exclusivement de vous. Voici les valeurs personnelles et professionnelles dont vous aurez toujours besoin:

 La confiance en soi : première des valeurs professionnelles. La confiance en soi est essentielle au travail. Sans elle, vous ne serez jamais vraiment efficace. Il est même possible que vous ne vous sentiez pas à votre place. Mais surtout, le manque de confiance en soi peut vous faire perdre de nombreuses opportunités. Oui, la confiance en soi est la première et la plus importante des valeurs professionnelles.

 Que retenir ? Dans votre vie professionnelle, les occasions de révéler ceux que vous valez arrivent bien un jour ou l’autre. Saisirez-vous cette occasion unique pour changer de vie ? En complément voici quelques astuces pour retrouver de la confiance en soi au travail. Fixez-vous de petits objectifs chaque jour et pratiquer la méthode Coué pour regagner en confiance. Très vite, les portes s’ouvriront. Ne laissez personne, pas même un proche vous faire penser que vous ne réussirez jamais au travail. Débarrassez-vous de pensées négatives, et votre vie changera du tout au tout. Oui, la confiance en soi est le principal ingrédient du succès en entreprise et, si vous vous sentez impuissant à ce niveau, voici deux pistes pour vous aider à avancer : Identifiez vos qualités pour les développer et les mettre en avant intelligemment

Identifiez vos faiblesses pour les transformer en forces

La performance : la deuxième valeur professionnelle fondamentale. La performance est une valeur-clé et, quoi qu’on en dise, nous vivons à l’heure du capitalisme. Le monde du travail s’apparente souvent à une jungle, c’est pourquoi, si vous n’êtes pas performants, vous perdrez votre job. La performance est le seul vrai lien avec votre entreprise. Astreignez-vous donc à devenir performant. Comment y parvenir ? Voici 3 conseils qui fonctionnent : Formez-vous correctement : n’imitez pas ceux qui ont réussi au gré de tricheries et de subterfuges. Si vous pensez ne pas vraiment maîtriser un aspect de votre travail, formez-vous ; même si vous devriez le payer de votre poche. Pour vous aider sur ces aspects pensez à faire un bilan de compétences. Soyez assez humble pour demander : acceptez que vous n’ayez pas la science infuse. Si un collègue qui se renseigne accumule des connaissances et de l’expérience alors soyez ouvert à la critique et renseignez-vous lorsque vous n’avez pas compris ce qui a été dit, demandé, ou exigé. Sur le long terme, vous éviterez beaucoup d’erreurs et serez plus performant.

Travaillez 2 fois plus : tout travail fait acquérir de l’habileté. Si vous travaillez un peu plus que les autres, vous ne gagnerez pas forcément beaucoup d’argent. Mais vous gagnerez le respect de votre patron, et une expérience précieuse qui vous sera utile où que vous soyez. Bien entendu ces conseils seront d’autant plus utiles et applicables si vous aimez ce que vous faites. Si vous ne savez pas vraiment, vérifiez si votre métier vous convient réellement ou effectuer quelques exercices pour identifier un métier dans lequel vous pouvez vous épanouir.

 Troisième valeur : le sens de l’engagement. A  mon avis, cette valeur est la plus importante chez un travailleur. Du moins, c’est ce que confirment beaucoup de patrons. En cas de licenciement, on n’hésite pas à sacrifier des employés compétents et pleins de confiance. Mais un patron hésite beaucoup et sacrifie très rarement un employé qui a le sens de l’engagement. Cette qualité consiste donc simplement à considérer l’endroit où on travaille comme sa propre entreprise, et d’y faire ce qu’on ferait en temps normal pour pérenniser un bien qui nous appartient. Concrètement, ceux qui le font ne ménagent pas leurs peines et proposent des solutions innovantes pour améliorer les résultats de l’entreprise. Rendez-vous compte: des entreprises comme Facebook et Apple recherchent en premier cette valeur chez leurs éventuels candidats, bien avant un diplôme ! Avez-vous le sens de l’engament ? Si c’est le cas vous serez sans aucun doute un travailleur très précieux pour votre entreprise.

Parler de transformation digitale en entreprise c’est parler de transformation Humaine. Pour réussir sa transformation digitale, il faut s’être transformé soi-même. À l’ère de la révolution numérique, on parle chaque jour d’innovations majeures ou de nouveaux leviers de valeur plus performants. C’est du moins ce que présentent les acteurs de la technologiques. La réalité des entreprises semble différente. Le risque est grand lorsque l’on acquiert de nouvelles technologies sans se soucier de la culture d’entreprise nécessaire pour faire de ces innovations un véritable levier créateur de valeur. Car l’essentiel réside bien dans le capital humain de l’entreprise. C’est grâce à des collaborateurs aptes à comprendre et à s’approprier les nouveaux outils que le numérique devient une opportunité forte. Et c’est bien aux managers qu’il revient d’accompagner les collaborateurs dans cette transformation, finalement plus humaine que digitale

Dans la relation sociale: Le terme valeurs peut faire référence à des attributs et des perceptions qu’une personne partage avec des membres de son groupe social ou culturel ; ces valeurs sont dites parfaites et rendent désirables ainsi qu’estimables les êtres ou les comportements auxquelles elles sont attribuées.

L’enseignants  Christiane Valentin- Reconnaître ses valeurs pour agir. Eviter les affrontements stériles, prendre au contraire appui sur les différences pour inventer des solutions originales aux problèmes que leur pose la pratique quotidienne de la classe. 

.

Qu’est-ce qui est important dans votre vie et quelles sont vos valeurs ?

Tout d’abord, vous devez faire une auto-évaluation et vous demander : “Qu’est-ce qui est vraiment important dans ma vie ?

Votre travail, où vous pouvez aider de nombreuses personnes ; votre mariage, où vous pouvez montrer tout votre amour à votre conjoint ; la pratique du sport, où vous prenez soin de votre santé ?

Le travail, le mariage, le sport sont les objectifs, ce que vous voulez atteindre.

Ce qui vous pousse dans leur direction est ce qui compte vraiment dans votre vie, c’est-à-dire le plaisir d’aider beaucoup de gens, la joie d’avoir quelqu’un à aimer et le bien-être d’être en bonne santé.

Nos valeurs sont importantes parce qu’elles nous aident à grandir et à nous développer. Elles nous aident à créer le futur que nous voulons vivre. … Lorsque nous utilisons nos valeurs pour prendre des décisions, nous faisons le choix délibéré de nous concentrer sur ce qui est important pour nous.

C’est ainsi que nous découvrons nos valeurs, en identifiant ce qui nous apporte le bonheur.

Pour savoir quelles sont vos valeurs, il faut analyser

Vous pouvez faire un exercice pour identifier vos valeurs : pensez à la vie dont vous rêvez, à ce que vous aimeriez être et faire, à ce qui vous apporterait de la satisfaction et à ce qui est important pour avoir cette vie rêvée.

Souvenez-vous de certaines personnes que vous admirez pour leur histoire de vie ou leur exemple, analysez ce qui vous amène à les admirer et quelles valeurs les ont amenées à réaliser ce que vous admirez.

Ainsi, en faisant une analyse de vous-même et en identifiant ce qui compte vraiment, vous trouverez vos valeurs personnelles.

Après avoir connu les valeurs personnelles, il est important de les hiérarchiser

La reconnaissance de vos valeurs personnelles garantira que vos actions sont prises d’une manière qui satisfait et se conforme à ces valeurs.

Agir en cas de désaccord sera source de frustration, car l’objectif peut même être atteint, mais il sera en dehors de ce que vous croyez vraiment important.

Un exemple : la stabilité financière. Vous travaillez de manière exhaustive, en laissant de côté la famille et les loisirs pour gagner un peu plus.

Super, l’objectif a été atteint, mais où étaient les valeurs d’être proche de ceux que l’on aime et de s’amuser un peu avec ses amis et sa famille, par exemple ?

Pour avoir une qualité de vie, il est important de respecter nos valeurs personnelles et d’en faire une priorité.

Quand l’aide psychologique est-elle importante ?

Certaines personnes vivent des conflits complexes et souffrent toujours de stress et de troubles.

De ce fait, ils ne peuvent pas identifier ce qui est vraiment important pour eux. D’autres encore vivent enracinés dans des valeurs transmises par la famille ou par l’influence de quelqu’un qu’ils admirent. Et ils se sentent aussi malheureux.

Dans ces cas-là, les conseils d’un psychologue sont très valables. Il est le professionnel idéal pour aider à clarifier quels objectifs valent vraiment la peine d’être atteints et quelles valeurs sont en accord avec eux.

La thérapie avec un psychologue aide également à démystifier les valeurs imposées qui n’ont rien à voir avec la réalité personnelle. Elle aide également le patient à identifier ses vraies valeurs.

Il existe un axiome universel : plus on descend vers le sud, plus rigueur et fiabilité s’amenuisent, comme si ces deux valeurs fondaient au soleil.

Platon estime que Socrate est condamné à mort parce qu’il renverse les valeurs, en ne croyant pas aux dieux de la Cité et en cela corrompt la jeunesse.